lundi 19 septembre 2011

Écoles de commerce : une expansion sans limite au service de votre carrière

L’école de commerce : un modèle éducatif pluriel et convoité

Depuis l’apparition de la « Business School » au XIXe siècle, en pleine révolution industrielle, on observe un développement presque épidémiologique de ce modèle d’enseignement. Aujourd’hui, les écoles de commerce sont partout, prennent toutes les formes, et proposent des spécialisations diverses dans lesquelles on ne se retrouve pas forcément...

Une distinction majeure, cependant : les écoles de commerce post-bac et celles qui recrutent post-prépa ou post-fac. Comme leur nom l’indique, les écoles post-bac recrutent immédiatement après le bac, avec une sélection qui reste bien souvent approximative ; du moins, en comparaison avec les concours post-CPGE EC (Classe Préparatoire aux Grandes Écoles, voie Économique et Commerciale) qui demandent une préparation intense et extrêmement rigoureuse.

Une quasi-garantie d’un avenir professionnel : de l’emploi finance de base à l’emploi de directeur commercial

Si ce modèle éducatif rencontre un tel succès, c’est avant tout parce que l’école de commerce est la voie royale pour une intégration dans le monde du travail ; pour peu que vous sachiez éviter les pièges...

Emploi en marketing, emploi en finance, emploi en audit, emploi dans l’Internet, voire emploi de directeur commercial : vous n’avez là qu’un très mince aperçu des possibilités dont vous disposerez avec un diplôme de commerce en poche.

Attention, tout de même : en réaction à cette profusion manifeste des écoles de commerce au sein de l’environnement éducatif français, les classements sont devenus une réalité inéluctable dont les recruteurs ont conscience. Il va donc de soi que vous optimiserez vos chances de réussite en obtenant un diplôme des célèbres parisiennes comme HEC Paris, ESSEC, ESCP Europe, ou des redoutables provinciales comme EMLYON, EDHEC, Audencia ou ESC Grenoble. Éliminez donc d’ores et déjà les écoles qui ne disposent pas d’un diplôme reconnu par l’État ou d’accréditations internationales comme EQUIS, AMBA ou AACSB. Vous éviterez ainsi les mauvaises surprises...

Aucun commentaire: