mercredi 21 janvier 2009

Ontario : voie royale pour la voiture électrique


L’Ontario et Better Place ont mis leurs forces en commun pour créer une infrastructure innovante pour la voiture électrique, une phase indispensable pour permettre aux voitures électriques de rouler prochainement sur les routes de l’Ontario.
L’entreprise californienne Better Place établira son siège social canadien en Ontario. Elle va construire un centre de démonstration et d’éducation concernant les voitures électriques à Toronto, afin de permettre aux véhicules électriques de circuler sur les routes de l’Ontario dès que possible. D’ici mai 2009, le gouvernement de l’Ontario publiera une étude sur les moyens d’accélérer la mise en service de véhicules électriques.

Parmi ces moyens, on compte :

• Des incitatifs financiers pour encourager l’achat de véhicules électriques
• Un accès privilégié à un réseau de transport pour encourager l’acquisition de véhicules électriques
• Une étude des politiques d’approvisionnement pour accélérer l’acquisition de véhicules électriques au sein de flottes, lorsque cela est approprié
• Une éducation et une promotion coordonnées des véhicules électriques comme mode de transport pour les particuliers.

En même temps, Better Place va élaborer un échéancier et un planning de développement d’un réseau de chargement.

« J’aimerais remercier Better Place pour leur vision et je les accueille en Ontario. Nous avons une main d’œuvre sans pareille qui convient parfaitement à cette entreprise novatrice. Nous pouvons offrir de vraies possibilités d’emploi et de croissance économique pour l’avenir », a déclaré le Premier Ministre McGuinty.

« Cette annonce démontre à quel point l’Ontario utilise sa gamme d’outils d’investissements stratégiques pour attirer les visionnaires de ce monde dans notre province. Il s’agit de maintenir l’Ontario au sommet dans une économie qui se fonde sur la connaissance et la technologie », a ajouté la Ministre du Commerce international et de l’Investissement, Sandra Pupatello.

« Avec cette vision, l’Ontario fait un pas considérable vers le transport durable et donne un exemple concret au monde. En tant que grand producteur d’automobiles expérimenté, l’Ontario se positionne pour profiter de la tendance qui s’accélère et qui nous entraîne vers la voiture électrique. La transition vers le modèle Car 2.0 de véhicules électriques alimentés à l’énergie renouvelable est une opportunité historique pour l’Ontario et le Canada, qui seront les chefs de file mondiaux de la croissance économique et la restauration de l’environnement au cours du prochain siècle », a dit Shai Agassi, fondateur et directeur général de Better Place. Better Place estime que 10 000 voitures électriques sur la route permettront a l’Ontario d’éliminer plus de 40 000 tonnes de dioxyde de carbone par an. Selon le modèle de Better Place, les conducteurs de voiture électrique doivent s’engager par souscription à utiliser le réseau ouvert de l’entreprise de stations d’échange de batterie et de bornes de chargement dans les maisons, les entreprises et les parkings. L’entreprise canadienne Bullfrog Power fournira au réseau de Better Place l’électricité provenant de sources renouvelables locales pour éviter de troquer la pollution du tuyau d’échappement pour celle d’une cheminée, et pour soutenir l’engagement de l’Ontario de supprimer les centrales à combustion au charbon d’ici 2014.

Project Better Place : après Israël, des véhicules 100 % électriques au Danemark dès 2011
Project Better Place est une société à capital-risque créée en octobre 2007 par Shai Agassi. Sa mission : réduire la dépendance mondiale vis-à-vis du pétrole en faisant naître des infrastructures de transport destinées aux véhicules électriques, élaborées selon les besoins du marché, pour proposer aux consommateurs un moyen de transport alternatif moins polluant.

Le 21 janvier 2008, l'Alliance Renault-Nissan a signé à Jérusalem un protocole d’accord dans la perspective d’une percée du véhicule électrique sur le marché israélien pour faire baisser les émissions de CO2 et de particules. Les véhicules 100 % électriques seront commercialisés en 2011 en Israël : Project Better Place construirait un réseau électrique de recharge des batteries, Renault fournirait les véhicules électriques dotés de batteries lithium-ion et le gouvernement israélien inciterait à l'achat de véhicules électriques grâce à des incitations fiscales.

Aujourd'hui, l’Alliance Renault/Nissan annonce qu'elle poursuit avec Project Better Place la stratégie de véhicules à zéro émission au Danemark : en effet, Project Better Place lance sa deuxième phase de déploiement au Danemark et les deux constructeurs soulignent qu'ils la soutiennent activement. Ainsi, en 2011, Renault fournira aux consommateurs danois des véhicules 100 % électriques aux normes européennes. L'objectif : leur procurer une mobilité durable et leur offrir des performances de conduite similaires à un moteur à essence. Nissan, par le biais d’une filiale commune avec NEC, a élaboré une batterie lithium-ion avancée répondant aux besoins du véhicule électrique : il se chargera de sa fabrication à grande échelle. L’Alliance Renault/Nissan explique qu'au Danemark, les conditions nécessaires au succès de la commercialisation à grande échelle de véhicules électriques sont en train d’être réunies : le gouvernement danois aidera les clients grâce à des incitations fiscales, Renault fournira les véhicules électriques (test de Méganes électriques) et Better Place Denmark construira un réseau électrique de recharge des batteries sur l’ensemble du territoire national.

Une autre bonne nouvelle pour les voitures électriques !
Par Séverine Alibeu - le Jeudi 27 mars 2008 http://ecologie.caradisiac.com

Aucun commentaire: