lundi 8 septembre 2008

Dix améliorations à apporter à Google Chrome


Le navigateur de Google en est certes à sa première version bêta. Mais nous avons voulu détailler ce qu'il manque à Chrome pour en faire un rival sérieux des autres navigateurs du marché, Firefox et Inernet Explorer en tête.


Google a fait une entrée fracassante cette semaine sur le marché des navigateurs, avec Chrome. L'application a certainement des défauts, mais s'en sort plutôt bien pour une version bêta, en comparaison avec Internet Explorer ou Firefox. Nous avons toutefois compilé une liste de dix choses que nous aimerions voir améliorées ou ajoutées au sein de Chrome, pour qu'il puisse complètement rivaliser avec ses concurrents.
1. La possibilité d'avoir un profil identique sur plusieurs machines
Cela peut sembler illusoire, mais le plug-in Foxmarks pour Firefox a déjà prouvé qu'il est possible de synchroniser ses favoris entre plusieurs machines. Si l'on pouvait faire la même chose avec les mots de passe, les paramètres et l'historique, ce serait encore mieux. Et puisque Google a configuré son navigateur de telle façon qu'il renvoie toutes sortes de données aux serveurs du vaisseau mère, une petite synchronisation en utilisant un compte Google ne semble pas très compliqué à réaliser, si ?
2. Une meilleure gestion des favoris
Le système de gestion des bookmarks (favoris) dans Chrome est très rudimentaire, pour ne pas dire complètement dépouillé. Pourtant, il dispose d'une facilité d'utilisation comparable à celle de Firefox 3, en permettant de sauvegarder des liens d'un simple clic. Mais le système faillit lorsqu'il s'agit d'organiser ces favoris et de les sauvegarder. Et bien sûr, la possibilité de greffer un plug-in de gestion de favoris, comme celui de Delicious, permettrait de résoudre ces problèmes. Ce qui nous amène au prochain point.
3. Les plug-in
Google a reconnu que l'ajout de plug-in est dans ses cartons, ce qui est une bonne chose. Mais s'il veut réellement avoir le petit quelque chose pour dépasser Mozilla dans ce domaine : que Chrome me laisse installer et faire des changements dans mes extensions sans avoir à redémarrer le navigateur. Il n'y a rien de pire que d'avoir 30 onglets ouverts et devoir redémarrer son navigateur, même s'il est capable de gérer les sessions. D'ailleurs, au sujet des sessions...
4. Sauvegarder les sessions
Afficher un message d'avertissement lorsqu'on ferme plusieurs onglets Le petit message d'avertissement de Firefox 2 lorsqu'on fermait plusieurs onglets a certainement sauvé la mise à plus d'un. Firefox 3 a rajouté la possibilité de sauvergarder ses onglets pour plus tard lorsqu'on ferme le navigateur. Chrome n'a aucune de ces fonctionnalités. Si vous fermez accidentellement votre navigateur avec une dizaine d'onglets ouverts, vous perdez tout. Chrome se contente ensuite de vous proposer sur sa page d'accueil les onglets les plus fréquentés, mais c'est tout.
5. Un mode plein écran
Le minimalisme de Chrome est génial, mais parfois, il serait utile de pouvoir passer en mode plein écran, si possible via une simple touche du clavier (comme le F11 pour Firefox).
6. Une interface personnalisable
Le bleu c'est joli, mais les utilisateurs voudront certainement pouvoir personnaliser les couleurs et les boutons de Chrome, comme ils peuvent le faire avec Firefox ou d'autres.
7. Une version Mac / Linux
Cela aussi est dans les cartons, selon les ingénieurs de Google. Mais pour l'instant « nous ne donnons pas de date artificielle pour dire quand ces versions seront prêtes », explique Amanda Walker, l'une des ingénieurs du projet. « Nous ne pouvons simplement pas prévoir suffisamment pour donner une estimation solide. » Reste à espérer que par la suite, les nouveautés pour Chrome soient lancées sur toutes les plates-formes à la fois.
8. Un bloqueur de pop-up qui fonctionne
Chrome dispose plutôt de ce que l'on pourrait appeler un « repositionneur » de pop-up, car il permet l'ouverture de ces fenêtres publicitaires intempestives ; il se contente juste de les planquer en bas de l'écran. Ce qui n'empêche pas l'internaute d'être distrait par cette soudaine apparition, et de devoir fermer cette nouvelle fenêtre manuellement.
9. Un bloqueur de publicités
Naturellement, il est illusoire de demander à Google de bloquer ce qui le fait vivre. Mais lorsque l'on est habitué à naviguer avec le plug-in AdBlock Plus de Firefox, difficile de revenir à un navigateur qui vous laisse exploser à la tête toutes sortes de publicités « flashy ».
10. Une bonne vieille boîte de recherche classique
On peut considérer que le progrès a quelque chose de bon et que l'Omnibox de Chrome, qui rassemble à la fois barre de navigation et boîte de recherche, fait un excellent boulot. Mais cela introduit aussi une bonne dose d'ambiguïté, sans compter les inévitables inquiétudes liées à la protection de la vie privée. Alors qu'une boîte de recherche séparée permettrait à l'utilisateur de choisir entre plusieurs moteurs de recherche, sans avoir à fouiller à chaque fois dans les paramètres par défaut.

Lire aussi l'avis d'Estelle Dumout, chef de rubrique Internet de ZDnet.fr, sur Chrome : pas (encore) à la hauteur de Firefox 3

Et vous, voyez-vous d'autres améliorations à apporter ? Faites-nous en part dans l'espace Commentaires sous l'article.


Aucun commentaire: